Événement

Formation continue

PROCESSUS DE CHANGEMENT ET INTERSUBJECTIVITÉ EN PSYCHOTHÉRAPIE

Monique Brillon, Ph.D., psychologue
Reconnaissance OPQ : 12 heures RA01268-15
Québec, vendredi 23 et samedi 24 octobre 2015, de 8h30 à 16h00

PROBLÉMATIQUE : Une psychothérapie vise à susciter un changement significatif chez le client, changement que l’on souhaite le plus stable possible. Pour cela, la psychothérapie doit viser une meilleure régulation affective, une amélioration des relations interpersonnelles et une consolidation de l’identité, i.e. une meilleure représentation de Soi et de l’autre.

Les recherches récentes sur le rôle du lien intersubjectif dans le développement du nourrisson apportent un éclairage nouveau au processus de changement en psychothérapie. Celui-ci s’inscrit dans la rencontre des deux subjectivités qui s’inter-influencent continuellement. La création et le maintien de l’alliance, facteur primordial pour la réussite de l’entreprise, nécessitent de la part du psychothérapeute une capacité de s’ajuster d’instant en instant à l’état émotionnel du client. Cet ajustement dépend largement de ce qui s’élabore dans le lien intersubjectif psychothérapeute-client tant à un niveau conscient que non conscient.

L’intersubjectivité, telle qu’envisagée ici, redéfinit et approfondit les concepts d’empathie, de transfert et de contre-transfert.

BESOIN : En tant que psychothérapeutes, nous nous devons d’être des spécialistes du processus de changement, autant sinon plus que de la psychopathologie et des techniques de psychothérapie. Créer et maintenir l’alliance, particulièrement avec les clients présentant des pathologies sévères, exige davantage que la simple empathie et ne dépend pas des seuls efforts conscients que l’on peut déployer pour susciter leur collaboration. Plusieurs échecs de psychothérapie sont imputables à une alliance qui ne s’est jamais bien installée, soit parce que le psychothérapeute n’a pas su repérer dès le début l’ambivalence face au changement et les hésitations à s’engager à fond dans la démarche, soit parce qu’il n’a pas su s’y ajuster d’emblée ou encore qu’il n’a pas été sensible aux divers signaux d’inconfort envoyés par son patient tout au long du processus.

Une meilleure connaissance du processus de changement, de ce qui le caractérise, des conditions favorisant son déclenchement chez le client et du rôle joué par l’intersubjectivité dans la rencontre de psychothérapie s’avère indispensable au psychothérapeute qui souhaite améliorer ses capacités d’ajustement d’instant en instant à l’état émotionnel de son client.

FORMATRICE : Docteure en psychologie, Monique Brillon pratique la psychothérapie psychanalytique depuis 1976. Elle a d’abord œuvré auprès d’enfants et se consacre maintenant exclusivement à la psychothérapie d’adultes. Une grande partie de ses activités est allouée à la formation des psychothérapeutes. Elle offre des services de supervision en psychothérapie d’enfants et d’adultes. Ses intérêts s’articulent principalement autour des conditions qui font l’efficacité d’une psychothérapie, particulièrement l’intersubjectivité. Elle s’intéresse également aux problématiques concernant l’identité et le développement du Soi, aux rapports entre le corps et l’esprit de même qu’au rôle de la mentalisation dans le maintien de l’homéostasie.

Auteure de La pensée qui soigne (2006), Les émotions au cœur de la santé (2009), Le labyrinthe de la féminité (2008) parus aux Éditions de l’homme.

CLIENTÈLE : Cette formation d’orientation psychanalytique s’adresse à tout psychothérapeute de cette approche ou de toute autre approche désireux de parfaire ses connaissances concernant le processus de changement et l’intersubjectivité.

DURÉE DE LA FORMATION : 12 heures présentées en deux blocs de 6 heures. La participation aux deux blocs est exigée pour l’obtention de l’attestation de participation.

OBJECTIFS : Au terme de la formation, le participant sera en mesure de :

  1. Définir la nature et les caractéristiques du processus de changement en psychothérapie et d’en identifier les conditions et ressorts
  2. Repérer, lors des entretiens préliminaires, les aspects inconscients de la demande initiale susceptibles de nuire au processus de changement et s’y ajuster
  3. Distinguer entre l’empathie et l’intersubjectivité.
  4. Comprendre l’importance du moment présent pour réguler le champ intersubjectif d’instant en instant durant une séance de psychothérapie et pour soutenir le processus de changement. 

PRÉALABLE : Pratiquer la psychothérapie.

CONTENU :

  1. NATURE DU CHANGEMENT EN PSYCHOTHÉRAPIE
    1. Un changement émotionnel
    2. Un changement par transmission
    3. Le processus de changement
  2. LES CARACTÉRISTIQUES DU CHANGEMENT
    1. L’ambivalence face au changement
    2. Un point tournant : la décision de changer
    3. Les ressorts du changement
  3. LA NATURE DE LA DEMANDE ET LES ENTRETIENS PRÉLIMINAIRES
    1. La souffrance et le désir de changement
    2. De la souffrance à la demande d’aide
    3. Se positionner face à cette demande
    4. Entendre le non-dit de la souffrance
  4. L’INTERSUBJECTIVITÉ
    1. Objectif explicite et objectif implicite en psychothérapie
    2. L’empathie en psychothérapie
    3. La matrice intersubjective
    4. Conscience et connaissance implicite
    5. Accordage affectif et régulation du champ intersubjectif
    6. Le moment présent en psychothérapie
    7. Le processus de changement : un cheminement à deux
    8. L’empathie thérapeutique : concordance et asymétrie

CONCLUSION : LE PSYCHOTHÉRAPEUTE, UN AGENT DE CHANGEMENT

  1. Attitudes à développer
  2. Et la formation continue?…

MÉTHODE PÉDAGOGIQUE : Une présentation théorique des concepts sera ponctuée de nombreux exemples cliniques qui faciliteront la compréhension des concepts. À certains moments, les participants seront invités à échanger par des questions, des commentaires, ou en apportant des vignettes cliniques.

ATTESTATION : Une attestation de participation sera remise aux participants qui auront assisté aux deux blocs de 6 heures pour un total de 12 heures.

BIBLIOGRAPHIE :

BARANGER. M. et W. (1985) : La situation analytique comme champ dynamique. In : RFP, 49, 2

BOLOGNINI, Stefano (2006) : L’empathie psychanalytique. Paris. Érès.

BONNET, Gérard (1991) : Le transfert dans la clinique psychanalytique. Paris. PUF.

BONNET, Gérard (2008) : Les mots pour guérir. Paris. PBP

BORDIN, Edward S. (1979) : The generalizability of the psychoanalytic concept of the working alliance. In : Psychotherapy : Theory, Research and Practive. No 16. 252-260

CHILAND, Colette (1983) : L’entretien clinique. Paris. PUF.

COLLOT, Edouard et coll. (2011) : L’alliance thérapeutique. Paris. Dunod.

EIGUER, Alberto (2008) : Jamais moi sans toi. Paris. Dunod.

FERRO, Antonino (2000) : La psychanalyse comme œuvre ouverte. Paris. Érès.

FRASCHINA, Bruno. (1995). De l’écoute et du vide. In : RFP, Vol. LIX, no spécial congrès. Pp. 1811-1826.

MIEDZYRZECKI, Jacques. (1995). L’écoute du patient déprimé et transitionnalité. In : RFP, vol LIX, no. 5. Pp. 1575-1582.

QUINODOZ, Danielle (2002) : Des mots qui touchent. Paris. PUF.

ROUSSILLON, René (2012) : Manuel de pratique clinique. Paris. Elsevier Masson.

ROUSTANG, François (2008) : Savoir attendre pour que la vie change. Paris. Odile Jacob poches.

ROUSTANG, François (2011) : Influence. Paris. Ed. de Minuit.

SANDLER, Joseph, DARE, Christopher, HOLDER, Alex (1975) : Le patient et le psychanalyste. Paris PUF.

SCHORE, Allan N. (2008) : La régulation affective et la réparation du Soi. Montréal. Ed. du CIG.

STERN, Daniel (2003) : Le moment présent en psychothérapie. Un monde dans un grain de sable. Paris. Odile Jacob.

TESSIER, Hélène (2004) : Empathie et intersubjectivité. Quelques positions de l’école intersubjectiviste américaine en psychanalyse. In : RFP. 2004 No. 3. Paris.

TESSIER, Hélène (2005) : La psychanalyse américaine. Paris. PUF Que sais-je? No.3721.

TISSERON, Serge (2013) : Fragments d’une psychanalyse empathique. Paris. Albin Michel.

TISSERON, Serge (2014) : Plaidoyer pour une psychanalyse empathique. In : Filigrane. Montréal. Vol. 23 no. 1

WIDLÖCHER, Daniel. (1995). Pour une métapsychologie de l’écoute psychanalytique. In : RFP, Vol. LIX, no spécial congrès. Pp. 1721-1786.

WIDLÖCHER, Daniel, (1999). Affect en empathie. In : RFP, vol. 63, pp. 173-187.


Lieu

Hôtel Classique
2815, boulevard Laurier
Québec (Québec) 
G1V 4H3

Téléphone : 1-418-658-2793
Sans frais : 1-800-463-1885

Stationnement gratuit – Dîner inclus!

Google Maps