Événement

*** COMPLET – Voir 4-5-6 novembre 2016 ***

Formation continue

LA RESTAURATION DE L’ALLIANCE THÉRAPEUTIQUE SUITE À PERTURBATION, RUPTURE ET/OU UNE IMPASSE RELATIONNELLE

Conrad Lecomte, Ph.D., Psychologue
Reconnaissance OPQ : 20 heures RA01668-16
Abbaye St-Benoît-du-Lac, vendredi 17 au dimanche 19 juin 2016

Conrad Lecomte, Ph.D., est psychologue et membre de l’Ordre des psychologues du Québec depuis 1966. Il est professeur à l’Université de Montréal, associé aux départements de psychologie de l’UQAM, de l’Université de Sherbrooke et de Paris 8.

Il est formateur et superviseur clinique depuis 1975.

Ses intérêts et expertises: a) les facteurs explicatifs de l’efficacité thérapeutique, la contribution du thérapeute et de l’alliance thérapeutique à l’efficacité thérapeutique; b) les processus de supervision clinique; la formation à la supervision clinique.

DESCRIPTION DE LA FORMATION

Problématique

La situation thérapeutique engendre des interactions qui désarçonnent la plupart des psychothérapeutes. Les perturbations, les ruptures  et les impasses relationnelles sont inévitables en psychothérapie. Compte tenu que de plus en plus de recherches démontrent que la restauration de l’alliance thérapeutique suite à une rupture influence de façon significative l’obtention de résultats positifs, il devient important que le thérapeute développe cette compétence complexe.

Besoin

Même si  l’importance de l’alliance thérapeutique est bien reconnue comme un facteur prédictif robuste et consistent de l’efficacité thérapeutique; nous connaissons encore mal comment établir un lien sécurisant avec  des clients n’ayant pas ou peu connus l’expérience d’un attachement fiable et surtout comment  restaurer l’alliance thérapeutique  suite à une rupture,

Objectifs généraux

1-  Nommer et expliquer de quelle façon les concepts  de la théorie de l’attachement et les résultats de recherches  sur les interactions mères-enfants permettent de comprendre la complexité  d’établir et de maintenir l’alliance thérapeutique.

2-    Reconnaitre les indicateurs verbaux et non verbaux de la rupture dans l’alliance autant chez le client que le thérapeute.

3-    Connaitre et décrire le processus d’intervention pour restaurer l’alliance thérapeutique suite à une rupture.

4-    Démontrer une capacité à reconnaitre et comprendre sa participation comme thérapeute à l’expérience de rupture de l’alliance.

5-    Appliquer le processus d’intervention pour restaurer l’alliance thérapeutique suite à une rupture ou une perturbation relationnelle

6-    Obtenir le feedback du client sur son expérience de l’alliance thérapeutique

Contenu : aspects théoriques, cliniques et scientifiques de l’alliance thérapeutique

A.    Relation thérapeutique et efficacité thérapeutique : état de la question

1-    Quelle que soit l’approche, le traitement ou les problèmes traités, l’alliance thérapeutique, un facteur robuste et consistent de l’efficacité de prédiction (Norcross, 2011)

2-    L’abandon thérapeutique et l’alliance thérapeutique

3-     Les thérapeutes manifestent une grande variabilité dans leur habileté à établir, maintenir et surtout à restaurer l’alliance thérapeutique suite à une rupture. les intervenants efficaces arrivent à maintenir  dans des moments de tensions ou de fluctuations relationnelles  et à restaurer l’alliance suite à une rupture quand d’autres n’y parviennent pas. Les implications sont importantes car l’étude de la corrélation entre l’alliance et les résultats, Baldwin, Wampold, et Imel (2007) ont démontré que la variabilité  entre les intervenants prédisait davantage les résultats obtenus que la variabilité entre les clients.

B.     Concepts fondamentaux

1.    Aperçu historique de l’alliance thérapeutique.

2.    Nature de l’alliance thérapeutique : perspective transthéorique

3.    Reconceptualisation de l’alliance thérapeutique : perspectives intersubjectives

a.    Contributions des recherches sur les interactions mère-enfant 

b.    Contributions des recherches en neurosciences : neurons miroir et communications mutuelles non verbales en réseaux partagés.

4.    La théorie de l’attachement comme cadre appuyé empiriquement pour comprendre et articuler l’importance de l’expérience d’un lien fiable et sécurisant dans le processus du changement thérapeutique

5.    Les ruptures dans l’alliance thérapeutique, une expérience interactive inévitable. Analyse du processus interactif des ruptures.

6.    Étude d’indicateurs verbaux et non verbaux de ruptures autant chez le client que chez le thérapeute

7.    Implications de ces recherches pour la formation du thérapeute.

C.    Processus d’intervention pour la restauration de l’alliance thérapeutique

1.    Établir et maintenir l’alliance thérapeutique : un processus continu non linéaire de négociation mutuelle

2.    L’expérience inévitable des ruptures d’alliance

3.    Processus de restauration de l’alliance thérapeutique

         a.    Reconnaitre et valider l’expérience de rupture de l’alliance se manifestant dans des indicateurs verbaux et non verbaux

         b.    Tenter de créer un espace mutuel de réflexion

                        i.    Faciliter l’exploration d’expériences agies plus ou moins conscientes de ruptures ex. en partageant des observations, en dévoilant sa propre expérience

                       ii.    Attentif, disponible et sensible à l’expérience interne du client.

                       iii.    Position de recherche mutuelle et de faillibilité

                       iv.    Reconnaitre sa participation et contribution à la rupture de l’alliance

         c.    Donner du sens à l’expérience de rupture

                         i.    Privilégier l’ici et maintenant

                        ii.    Comprendre que l’expérience de rupture est souvent une retraumatisation pour le client et souvent une expérience d’invalidation pour le thérapeute

                        iii.    L’histoire relationnelle de chacun vient souvent éclairer l’expérience de rupture relationnelle et le processus de restauration

         d.    L’alliance restaurée 

                         i.     un processus complexe de réparation ou une nouvelle expérience à intégrer

                        ii.    Expérience qui peut ouvrir de nouvelles perspectives de travail thérapeutique si les pires appréhensions ont vraiment été infirmées pour affirmer l ‘expérience et les véritables besoins relationnels.

Méthodes pédagogiques :

a.    Présentation didactique : initiation aux concepts fondamentaux

b.   Analyses de situations cliniques de ruptures dans l’alliance thérapeutiques

c.    Discussions en groupe

d.    Démonstrations et mises en situations


Lieu

Abbaye St-Benoît-du-Lac

**Notes importantes** : 

– Le coût de cet événement inclut les 3 jours de formation, les 7 repas, l’hébergement pour 2 nuits à l’hôtellerie de l’Abbaye et les taxes

– Arrivée à l’Abbaye le vendredi entre 10h00 et 11h30. Départ le dimanche à 13h00.

– Les chambres de l’hôtellerie comprennent un lit simple et un lavabo. Les douches et toilettes sont situées sur chaque étage.