Événement

La formation a lieu à l’hôtel Classique comme prévu

Formation continue

FORCES ET SOUFFRANCES PSYCHIQUES DE L’ENFANT. LES APPROCHES THÉRAPEUTIQUES. ESPOIRS ET INQUIÉTUDES.

Dr Michel Lemay, Psychiatre
Reconnaissance OPQ : 6 heures RA01747-16
Québec, vendredi 23 septembre 2016, 9h00

Le Dr Michel Lemay présente, en fonction de sa trajectoire professionnelle, les principales théories sur le développement infantile en montrant ce qui lui semble devoir être retenu de ces multiples perspectives.  Il le fait en valorisant une dimension historique, intégrative, globale, mais critique et invite les psychothérapeutes à opérer de même.

Le Dr Michel Lemay livre ici témoignage exceptionnel. Il présente sur un mode personnel et engagé les principales approches thérapeutiques susceptibles d’aider des enfants et des adolescents en difficultés psychiques à atténuer leurs souffrances et à retrouver des forces pour créer. Il montre, avec de nombreux exemples cliniques, la nécessité d’avoir une vision globale, intégrative, historique et critique des principales approches thérapeutiques. Il le fait avec clarté et rigueur, tout en exprimant ses inquiétudes et ses désaccords par rapport aux tendances actuelles à rechercher des résultats immédiats par des thérapies centrées sur le symptôme, souvent discontinues et basées sur des positions trop réductionnistes et simplistes.

Quelle que soit la forme de psychothérapie choisie, il invite les psychothérapeutes à garder continuellement un regard attentif sur les dimensions de la vie affective consciente et inconsciente, des aspects sensoriels et neurophysiologiques, de la vie cognitive, tout en sachant replacer le sujet accompagné par rapport à sa culture, ses conditions d’existence groupales et sociales.

C’est donc dans un esprit rigoureux, curieux et toujours axé sur la réalité clinique quotidienne que le formateur veut aider les psychothérapeutes à mieux penser le développement infantile, en essayant de délaisser une vision trop réductrice.

Problématique. À partir d’une évaluation des forces, des limites et des handicaps dont peut souffrir un enfant en raison de facteurs corporels, neurodéveloppementaux, affectifs, cognitifs, socio-familiaux ou sociaux, nous avons à poser des indications thérapeutiques qui impliquent à la fois le jeune, sa famille et les milieux extérieurs. En gardant les mêmes aspects intégratifs et globaux des sessions précédentes, nous allons successivement aborder différentes modalités thérapeutiques possibles.Nous nous centrerons sur le rôle de la relation, sur les thérapies expressives utilisant le dessin et le jeu, les thérapies groupales (types psychodrames, groupes de discussion, approches familiales et thérapies familiales), les thérapies cognitivo-comportementales, les approches corporelles et les approches centrées sur la petite enfance). Il ne s’agit évidemment pas d’approfondir tous ces modes de thérapies mais d’amener les participants à réfléchir sur la spécificité de ces différents moyens afin de poser des indications thérapeutiques,  de les expliquer à l’enfant et aux parents dans leurs objectifs et dans leurs exigences.  Les courants actuels défendent beaucoup l’idée de se centrer sur le symptôme et de réaliser des approches courtes. Quelles sont les raisons de cette orientation et comment se situer vis-à-vis d’elles ?Le schéma suivi tout au long de la journée s’appuie sur le contenu du Tome 3 de la trilogie Forces et souffrances psychiques de l’enfant. Les points suivants sont ainsi successivement traités dans le sens d’une réflexion à la fois historique et critique tout en dégageant les points qui paraissent  essentiels dans ces multiples approches possibles tant dans leur spécificité que dans leurs indications :

 

I)                    La relation d’aide, support de toutes nos interventions.

                                 Constituer un cadre physique et psychique

                                Un jeu relationnel dosé et réfléchi

                                Savoir écouter

                               Reconnaitre les processus de mentalisation

                               Le rôle de filtre

                               La relation contenant-contenu

1)      L’ajustement des réponses en fonction de l’âge et du développement

        Être un praticien «suffisamment» bon

        Le facteur de l’âge

        S’ajuster aux capacités cognitives et affectives de l’enfant

2)      L’alliance thérapeutique

        De l’alliance amicale à l’alliance thérapeutique toujours à mi-chemin du soin et de l’éducation

        Les acteurs du processus de changement

        Activer le psychisme de l’enfant

        Repérer les forces

        Savoir anticiper

        Le jeu du miroir

3)      Le double regard du thérapeute

4)      Les représentations de l’enfant

Qu’induisons-nous par la création du champ relationnel ?

 

II)                  Des activités symboliques aux différentes thérapies expressives

1)      Réveiller la créativité quand elle est paralysée

2)      La place du dessin avec l’évolution graphique. ;a ^production graphique et la figuration, le contenu, la progression

3)      La place du jeu. Réflexions sur le jeu à partir du psychodrame individuel et des jeux symboliques

 

III)                Les approches centrées sur le groupe

1)      Relation duelle ou perspective groupale (? Choix et conséquences)

2)      Que peut apporter une expérience de groupe au développement de l’enfant

3)      Le psychodrame de groupe

4)      Les approches familiales

5)      Les thérapies familiales

 

IV)               Réflexions sur les thérapies institutionnelles

1)      L’équipe au sein d’un milieu thérapeutique

2)      Soutenir la colonne vertébrale identitaire su sujet par une structure groupale

3)      Les particularités d’une relation d’aide dans le contexte d’une thérapie de milieu

4)      L’étayage des professionnels.

 

V)                 Les thérapies cognitives

1)      Les approches behavioristes

2)      Les approches cognitivo-comportementales

3)      L’enfant peut-il bénéficier des approches cognitives ?

 

VI)               Les approches corporelles

1)      La lecture du langage corporel de l’enfant

2)      La place de la psychopharmacologie en pédopsychiatrie

 

VII)             Prévention et interventions destinées à la petite enfance

 

VIII)           Face à toutes ces possibilités , comment se situer devant les orientations actuelles qui rendent bien difficiles certaines thérapies qui ont pourtant fait leur preuve d’efficacité ?

 

Bibliographie sommaire.

               Sur la relation d’aide

A.      Freud . Du normal au pathologique chez l’enfant. Gallimard. 1968

J.Y Hayez. Psychothérapies d’enfants et d’adolescents. P.U.F. Le fil rouge 2014

Sur les activités symboliques  et les différentes thérapies expressives.

N. Galifret-Granjon. Naissance et évolution de la représentation chez l’enfant. P.U.F. 1981

D. Winnicott. Jeu et réalité. L’espace potentiel. NRF Gallimard 1971

D.A Crenshaw, A.L. Stewart. Play therapy. A comprehensive guide to theory and practice. Guilford Press 2016.

Sur les approches centrées sur le groupe.

R. Kaes et P.Laurent ss dir. Le processus thérapeutique dans les groupes. Érès 2009

N. Ackerman.  Psychodynamics of family life. Basic Books N.Y. 1958

C. Villeneuve et A. Toharia, La thérapie apprivoisée.  Éres 1999.

Sur les thérapies institutionnelles.

M. Capul et M. Lemay De l’éducation spécialisée. Éres 1996

P. Fustier. Le travail en équipe en institution. Dunod 1999

Sur les thérapies cognitives.

J.S. Beck. Cognitive therapy. Basic and beyond. Guilford Press N.Y. 2011

M. Leblanc et P. Trudeau-Leblanc. La réadaptation de l’adolescent antisocial. Un programme cognitivo-comportemental. P.U.M. Toulouse 2014

Louis Chaloult et coll. La thérapie cognitivo comportementale. Théorie et pratique. Gaetan Morin 2008.

Sur les approches corporelles

J. Monzée ss dir. Neurosciences et psychothérapie. Convergences et divergences. Liber Québec , 2009

E.W. Pireyre . Clinique de l’image du corps. Du vécu au concept. Dunod. 2011

A Bullinger. Le développement sensori-moteur de l’enfant et ses avatars. Tome 1 et 2. Éres . 2015

Sur prévention et interventions destinées à la petite enfance.

M.David, Prendre soin de l’enfance Éres 2014

AFIREM. La prise en charge de la maltraitance. Karthala Paris1999.


Lieu

Hôtel Classique
2815, boulevard Laurier
Québec (Québec)
G1V 4H3

Téléphone : 1-418-658-2793
Sans frais : 1-800-463-1885

Stationnement gratuit – Dîner inclus!

Google Maps