Événement

Formation continue

ÉMOTIONS, NEUROSCIENCES ET PSYCHOTHÉRAPIE

François Lafond, Psychologue
Reconnaissance OPQ : 6 heures RA01867-16
Québec, vendredi 25 novembre 2016, 9h00 à 16h30 COMPLET

  1. Rationnel

Problématique : Les émotions sont au cœur de tout projet de démarche en psychothérapie.  Les clients se présentent la plupart du temps en souhaitant vouloir se sentir mieux, ne plus être accablés par la tristesse, la colère ou le sentiment d’abandon, composer mieux avec les envies et les désirs inassouvis. En cours de démarche, l’exploration des émergences émotionnelles, des facteurs qui les déclenchent, les régulent ou les entretient se trouve souvent au cœur du dialogue.  Dans cette démarche, le thérapeute doit accueillir le vécu du client, se l’approprier en quelque sorte, être capable d’y résonner de manière empathique et de le raisonner. Aussi, la contribution du thérapeute reposera sur la richesse et l’exactitude de sa compréhension l’émotion de son client.  Quelques modèles théoriques intègrent de plus en plus les avancées des neurosciences affectives pour comprendre l’origine instinctuelle des processus émotionnels, lesquels opèrent selon une logique intrinsèque de survie de l’espèce.  La connaissance de cette logique intrinsèque des processus émotionnels contribue au développement d’interventions thérapeutiques plus précises ciblant à la fois les dimensions affectives, sensorimotrices, relationnelles et cognitives du vécu émotionnel du client.  

Le besoin : La reconnaissance des processus émotionnels primaires (instinctuels) est nécessaire à la reconnaissance du vécu des clients et contribue nettement au processus empathique.  La compréhension de la logique propre au fonctionnement du système nerveux autonome et des systèmes émotionnels favorise l’adhésion du client au processus et à la relation thérapeutique ainsi que le développement d’une compréhension commune de son expérience intime.  Cette compréhension permet aussi d’ajuster les interventions à partir d’une compréhension plus fine des conditions qui activent et désactivent les tonalités émotionnelles problématiques, en particulier la peur, la colère ainsi que l’angoisse de séparation.

La clientèle : Cette formation s’adresse surtout aux psychologues et psychothérapeutes qui ont un intérêt pour les neurosciences et qui pratiquent la psychothérapie. 

  1. Durée de l’activité : 

L’exposé magistral sera d’une durée de 6 heures incluant une période de questions.

  1. Le Formateur :

François Lafond est psychologue depuis 1988.  Sa formation initiale est en thérapie cognitivo-comportementale, à laquelle s’est ajoutée deux stages de formation sur le stress post-traumatiques en lien avec les neurosciences (Bessel Van der Kolk).  Suite à cela, il a poursuivi une formation de base et une formation avancée en EMDR (David-Servan Schreber et Jacques Rocques, 2002-2003).   De 2005 à 2010, il complète les trois cycles de formation à la PGRO au CIG, avec Lyne Girard et Gilles Delisle, en plus de compléter plusieurs formations connexes auprès de cette école.  En 2014, il a présenté un aperçu de sa réflexion autour du trauma et des processus primaires aux Journées Internationales de la PGRO à Paris.   Sa pratique clinique auprès d’une clientèle traumatisée a débuté il y a plus de vingt ans, par l’évaluation et le traitement de victimes de crimes violents et/ou sexuels et d’accidents de la route.   Depuis 2000, il travaille pour les services de santé des Forces Armées Canadienne à titre de psychologue, au sein du Programme de Soutien au Trauma et Stress Opérationnel.  Il maintient aussi une pratique privée et des activités de supervision professionnelle. 

  1. Objectifs
    1. Être initié aux mécanismes instinctuels qui sous-tendent les émotions et la régulation affective
    2. Développer une compréhension quant à la logique de chacune des tonalités émotionnelles ainsi que son implication dans le comportement normal et pathologique
    3. Développer une  réflexion sur l’application en clinique des connaissances des processus primaires (instinctuels).
    4. Prendre exemple dans sa propre pratique clinique afin de vérifier sa compréhension des  mécanismes émotionnels primaires et formuler des pistes d’intervention en conséquence.
    5. Développer une compréhension des neurosciences qui éclaire sur le vécu du psychothérapeute, sur le risque de  fatigue de compassion et sur l’épuisement de son système nerveux dans l’exercice de sa profession. 
  2. Préalables
    1. Un intérêt et une ouverture pour les composantes biologiques du comportement ainsi qu’une connaissance minimale du fonctionnement du système nerveux est un atout.

 

  1. Contenu
    1. La compréhension des tonalités du système nerveux autonome en lien  avec les fonctions empathiques : introduction à la théorie polyvagale de Stephen Porges.

                                                               i.      Le fonctionnement du système nerveux autonome (SNA) et son impact sur le fonctionnement des organes .

1.       Branche sympathique et parasympathique :

a.       Fonctionnement et processus régulateurs de la branche sympathique;

b.       Fonctionnement et processus régulateurs de la branche parasympathique.

2.       L’apparition des fonctions d’engagement social comme régulateur principal du SNA :

a.       Aspects neuro-anatomiques : les circuits myélinisés du nerf vague (smart vagus ou système vagal « intelligent »);

b.       Inhibition des réactions de paralysie, de fuite et de combat et excitation des circuits de la communication;

c.       Lien central de la peur dans le fonctionnement du SNA;

d.       Application de la théorie polyvagale à la psychothérapie :

                                                                                                                                       i.      Les indices somatiques des enjeux psychologiques et des états psychiques ;

                                                                                                                                     ii.      Les niveaux de fonctionnement hiérarchisés : gravir les marches une à une vers la reprise du fonctionnement normal;

                                                                                                                                   iii.      Les états dissociés dans le stress post-traumatique;

                                                                                                                                   iv.      La blessure de compassion.

    1. La reconnaissance des sept systèmes émotionnel de base de Jaak Panksepp, la compréhension de leur fonctionnement, de leur logique interne et de leur manifestation dans l’ÉSPT.

                                                               i.      La peur (Fear) :

1.       Dimension sensorimotrices et affectives de la peur;

2.       Corrélats cognitifs et comportementaux;

3.       Aspects neurobiologiques.

                                                             ii.      La colère (Rage) :

1.       Dimension sensorimotrices et affectives de la colère;

2.       Corrélats cognitifs et comportementaux;

3.       Aspects neurobiologiques;

                                                           iii.      Angoisse de séparation (Panic) :

1.       Dimension sensorimotrices et affectives de l’angoisse de séparation;

2.       Corrélats cognitifs et comportementaux;

3.       Aspects neurobiologiques;

4.       Lien entre dépression et angoisse de séparation;

5.       Lien entre trouble panique, peur et angoisse de séparation.

                                                           iv.      Système d’exploration SEEK :

1.       Dimension sensorimotrices et affectives du système seek;

2.       Corrélats cognitifs et comportementaux;

3.       Aspects neurobiologiques;

4.       Importance du système Seek dans l’ensemble de la mobilisation.

                                                             v.      L’instinct du Jeu (Play):

1.       Dimension sensorimotrices et affectives de l’instinct du jeu;

2.       Corrélats cognitifs et comportementaux;

3.       Aspects neurobiologiques;

4.       Importance du système de jeu dans la socialisation

                                                           vi.      Le système de soin et de maternance (Care) :

1.       Dimensions sensorimotrices et affectives de l’instinct de maternance;

2.       Corrélats cognitifs et comportementaux;

3.       Importance dans la survie de l’espèce.

                                                         vii.      Le système du désir sexuel (Lust)

1.       Dimensions sensorimotrices et affectives de l’instinct sexuel;

2.       Corrélats cognitifs et comportementaux;

3.       Importance dans la survie de l’espèce.

    1. L’illustration des manifestations de ces mécanismes primaires dans la pratique clinique en psychothérapie : honte, culpabilité traumatique et blessure morale.

                                                               i.      La honte.

1.       Importance de la honte dans le développement d’un moi différencié;

2.       Neurodynamique de la honte :

a.       Régulation vagale d’un état d’excitation (théorie polyvagale de Porges);

b.        de l’angoisse de séparation à la peur d’être anéanti(émotions primaires de Panksepp);

c.       La honte et le trauma lié à l’acte du tuer;

d.       La thérapie des états de honte.

                                                             ii.      La culpabilité.

1.       La culpabilité au centre de la blessure morale dans le Stress Post-Traumatique.

2.       Neurodynamique de la culpabilité :

a.       La vulnérabilité des états d’engagement social (Thérie polyvagale de Porges);

3.       L’introjection des états de peur et de panique (Émotions primaires de Panksepp);

4.       La culpabilité et le trauma liés à l’acte de tuer;

5.       La thérapie des états de culpabilité.

  1. Méthode ou stratégies pédagogiques
    1. L’essentiel de la formation prendra la forme d’un exposé magistral qui laisse une large place à l’explication des éléments de la théorie, avec un souci d’intégrer des exemples concrets issus du comportement normal, pathologique et de la pratique de la psychothérapie.
  2. Bibliographie

 

Cozolino, Louis (2012) : La Neuroscience de la Psychothérapie.  traduit par Marie-Pascale Martorell et Susan Markel, Montréal, Les Éditions du CIG

Levine, Peter: (1997) Waking the Tiger, Healing Trauma. Berkeley, North Atlantic Books, 1997.

Levine, Peter. (2010) In an Unspoken Voice: How the Body Releases Trauma and Restores Goodness. Berkeley, North Atlantic Books, 1997

Panksepp, Jaak et Lucy Biven (2002): The Archelogy of Mind : the Neural Origins of Human Émotion, New-York, Norton

Porges, Steven W, The Polyvagal Theory: Neurophysiological Foundations of Emotions, Attachment, Communication, and Self-Regulation

  1. Attestation :   Attestation de participation OPQ (6 heures).

Lieu

Hôtel Classique
2815, boulevard Laurier
Québec (Québec)
G1V 4H3

Téléphone : 1-418-658-2793
Sans frais : 1-800-463-1885

Stationnement gratuit – Dîner inclus!

Google Maps