Événement

*** INSCRIPTION À PARTIR DE 7H30 – DÉBUT DES CONFÉRENCES 8H30 ***

Formation continue

COLLOQUE PSYCHOTHÉRAPIE 1er et 2 JUIN 2018 : « ÊTRES EN RELATION »

Monique BRILLON, Pierre COUSINEAU, Gilles DELISLE, Line GIRARD, Jean-Luc LACROIX, Conrad LECOMTE, André RENAUD
Reconnaissance OPQ : 12 heures RE02585-18
Hôtel Le Bonne Entente, Québec, vendredi 1 et samedi 2 juin 2018, 8h30 à 17h00 COMPLET


Deux journées exceptionnelles de grandes conférences avec :


 

 


Êtres en relation – Mise en contexte :

Depuis les années 90, le contexte des données probantes tend à créer un climat de compétition entre les approches psychothérapeutiques. 

Dans un tel contexte, les similarités entre les approches sont peu soulignées. L’emphase est souvent mise sur nos différences en particulier en fonction des traitements supportés empiriquement.

Pourtant, depuis plus de 40 ans, l’équivalence d’efficacité ente les approches psychothérapeutiques ne cesse de se confirmer.  

Parmi les facteurs expliquant cette équivalence, le résultat le plus probant dérivant de nombreuses recherches, est sans conteste celui de la robustesse de la valeur prédictive de la relation thérapeutique en particulier de l’alliance thérapeutique et cela quels que soient l’approche, le traitement ou les problèmes traités (Castonguay & Beutler, 2005; Norcross, 2002). De plus en plus de chercheurs et de psychothérapeutes de diverses orientations reconnaissent que c’est sans doute la dimension la plus commune et partagée de notre identité de psychothérapeute.

Pour reconnaître, préciser et décrire l’importance et la singularité de la relation thérapeutique dans des approches psychothérapeutiques bien établies au Québec.  Pour aussi tenter d’offrir un cadre de réflexion et un langage commun, nous avons invité les représentants d’approches majeures de psychothérapie à considérer les grands paramètres suivants dans leur présentation.

 

1.   Que signifie « Êtres (psychothérapeute et patient(e) en relation » dans votre approche ?

a.   Importance et place accordée à la relation thérapeutique

b.   Comment pouvez-vous décrire l’expérience d’être en relation thérapeutique dans votre approche pour vous et pour le patient(e) 

2.   De plus en plus, les diverses approches reconnaissent l’interdépendance des facteurs relationnels et techniques dans l’évolution du processus psychothérapeutique.  Ceci suggère que c’est dans le contexte relationnel dans lequel une technique ou intervention est appliquée qu’elle prend tout son sens et sa portée.

a.   Qu’en pensez-vous ?

b.   Décrivez et illustrez ce phénomène dans votre approche

3.  Considérant que tout changement significatif nécessite un lien émotionnel fiable et que les fluctuations, micro-ruptures et/ou ruptures relationnelles sont inévitables, le processus de réparation semble incontournable.  Paradoxalement, plusieurs recherches nous informent que la majorité des psychothérapeutes, quelle que soit l’approche, éprouvent de nombreuses difficultés à traiter et réparer les fluctuations et les ruptures dans la relation. Or, les résultats de recherche soulignent que l’absence d’une alliance thérapeutique positive et que les ruptures relationnelles non réparées peuvent contribuer non seulement à l’abandon du processus d’intervention et peut-être plus encore, parfois, à des effets négatifs.

a.   Comment les perturbations et ruptures relationnelles sont-elles considérées dans votre approche ?

b.   Comment le processus de réparation est-il traité dans votre approche ?

4.   Établir, maintenir et réparer la relation psychothérapeutique tout au long d’un processus d’intervention est porteur d’enjeux dont l’importance est considérable, et face à des moments et des situations difficiles, il n’est pas surprenant que des psychothérapeutes puissent rapporter vivre des expériences d’impuissance, d’incompétence et que d’autres feront état, dans un registre différent, de réactions d’impatience ou d’irritabilité.

a.   Comment l’impuissance du psychothérapeute est-elle considérée dans votre approche ?

b.   Quelle importance est accordée aux facteurs liés au psychothérapeute dans votre approche ?

5. Plusieurs considèrent que l’expérience de réparation de l’alliance thérapeutique considérée comme une nouvelle expérience relationnelle devrait être reconnue comme un facteur commun à toutes les approches que l’on pourrait qualifier d’expérience correctrice émotionnelle.

a.   Qu’en pensez-vous ?

b.   Comment considérez-vous l’expérience correctrice émotionnelle dans votre approche ?

LES CONFÉRENCIERS : Cliquez pour une description détaillée

LE PANEL

Samedi le 2 juin en après-midi, un panel dynamique et interactif réunissant les 7 conférenciers, animé par Marc-Simon DROUIN, clôturera en beauté ces 2 journées d’échanges passionnés et passionants!

HORAIRE DES CONFÉRENCES

Vendredi 1er juin 2018

7h30          Accueil et inscription

8h30          Entrer en relation – Anne-Marie Guay

8h40          Mot de bienvenue de Louis Mignault            

8h45          Conférence d’ouverture de Conrad Lecomte

10h40        Pause

11h00        Conférence de Pierre Cousineau

12h50        Échanges entre participants

13h00        Dîner

14h30        Conférence de Line Girard et Gilles Delisle

16h50        Échanges entre participants

17h00        Vin d’honneur

19h00        Souper festif (complet)

Samedi 2 juin 2018

8h00          Accueil

8h30          Conférence de Jean-Luc Lacroix

10h20        Échanges entre participants

10h30        Pause

11h00        Conférence d’André Renaud

11h55        Conférence de Monique Brillon

12h50        Échanges entre participants

13h00        Dîner

14h30        Panel avec les conférenciers animé par Marc-Simon Drouin

16h45        Mot de clôture


RECONNAISSANCE OPQ

Le processus de reconnaissance du Colloque (12 heures) est en cours auprès de l’Ordre actuellement. Le numéro d’accréditation sera placé sur le site dès que nous le recevrons.

PSYCHOLOGUES – COTISATION AU RPCCQ

Les psychologues doivent payer une cotisation au RPCCQ (46$) pour s’inscrire au Colloque. Cette cotisation s’applique pour l’année de programmation en cours 2017-2018. Le Colloque fait partie de la programmation en cours 2017-2018. Même s’il est écrit que la cotisation se termine le 30 avril 2018 (fin de l’année financière du RPCCQ), il ne vous sera pas demander de renouveller la cotisation pour l’année 2018-2019. La période de cotisation pour l’année en cours 2017-2018 sera prolongée jusqu’à l’Assemblée Générale Annuelle le 7 juin 2018.

LES DÎNERS

Les dîners du vendredi et du samedi, au distinctif restaurant « MC Lounge », sont inclus dans le tarif d’inscription.

Restaurant Quatre Diamants - Hôtel Le Bonne Entente


HÉBERGEMENT – HÔTEL LE BONNE ENTENTE – RÉSERVATION D’UNE CHAMBRE
 


 

Pour profiter du tarif privilégié du RPCCQ, utilisez le CODE DE GROUPE RPQ310518 lors de votre réservation en ligne ou au téléphone.

leBonneEntente.com
 

SOUPER FESTIF « ÊTRES EN RELATION » VENDREDI 1er JUIN 2018 19h00

Un souper festif des plus savoureux, une ambiance animée et décontractée, une soirée magnifique en perspective!

Pour réserver votre place : Souper « Êtres en relation »

 




NOS PARTENAIRES


 

Lieu

Le Bonne Entente
3400, Chemin Sainte-Foy
Québec QC G1X 1S6
418-653-5221
1-800-653-3098
Google Maps